FANDOM


Vice-Versa Riley

Riley a du mal à s'adapter à sa nouvelle vie

Qui n’a pas eu un jour envie d’entrer dans la tête de quelqu’un d’autre? Le dernier film d’animation des studios Pixar l’a littéralement fait. Vice-Versa nous plonge dans la tête de Riley, une petite fille de 11 ans qui vient de quitter son Minnesota natal pour emménager à San Francisco avec ses parents. Se retrouvant soudainement loin de ses amis, dans un petit appartement, avec des parents très occupés, Riley a du mal à s’adapter à sa nouvelle vie, et de manière plus générale à son passage de l’enfance à l’adolescence.

Vice-Versa Emotions

Colère, Dégoût, Joie, Peur et Tristesse dans le QG de la pensée de Riley

Le film nous fait littéralement traverser tous ses états en suivant parallèlement les aventures des personnages qui incarnent ses émotions à l’intérieur de son esprit : Joie, Tristesse, Colère, Dégoût et Peur, qui la guident quotidiennement depuis le centre de contrôle de sa pensée : le Quartier Général. Ils sont aussi chargés de s’occuper des souvenirs les plus importants qui forgent la personnalité de Riley.



La situation dégénère quand Joie et Tristesse se disputent à propos de l’un de ces souvenirs, représenté sous la forme d’une boule colorée lumineuse (la couleur diffère selon l’émotion associée). Les deux émotions principales sont alors accidentellement expulsées hors du QG, et Riley se retrouve avec Colère, Dégoût et Peur pour seuls guides. Commence alors un périple dans la tête de Riley pour Joie et Tristesse, qui tentent de revenir au QG pour rétablir la situation.

Vice-Versa BingBong

Bing Bong l'ami imaginaire de Riley

Ensemble, elles traversent l’inconscient de Riley, représenté par des îles : l’île de la Famille illustre l’amour que Riley a pour ses parents, l’île de l’Imbécilité son côté enfantin, l’île du Hockey sa passion pour ce sport (etc.), qui disparaissent ou apparaissent à mesure que Riley change. Là, elles rencontrent des personnages improbables comme Bing Bong, l’ami imaginaire de Riley, croisement entre un chat, un éléphant et un dauphin qui pleure des bonbons, et se retrouvent dans des situations cocasses (je pense notamment à leur passage dans la pensée abstraite et dans les studios Rêves Productions).

Si le film s’adresse surtout à un très jeune public autant du point de vue du scénario que du design, j’ai particulièrement apprécié ses personnages féminins. Riley ne joue pas à la Barbie mais au hockey, et le fait que les personnages incarnant les différentes émotions de Riley soient aussi bien féminins que masculins, contrairement aux émotions de sa mère et de son père qui ne sont respectivement que féminines et masculines, confirme bien la nouvelle tendance de Disney à créer des personnages féminins plus forts et moins clichés que par le passé.

Une fois encore, les studios Pixar ont réussi leur coup, et si vous n’avez pas encore vu Vice-Versa, je vous le recommande vivement. Oh, et ne ratez surtout pas le court-métrage qui précède le film intitulé Lava, il vaut vraiment le détour !

Vice-Versa - Nouvelle bande-annonce

Vice-Versa - Nouvelle bande-annonce

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .