FANDOM


"Je remuerais ciel et terre pour toi, mi amigo."
― Ernesto de la Cruz à Héctor Rivera[src]

Ernesto de la Cruz est un musicien, chanteur et acteur mexicain (parfois même considéré comme le plus grand musicien du monde) qui a ébloui le public mexicain par sa beauté et son charme. Cependant, il a en réalité secrètement volé toutes les chansons et compositions d'un artiste célèbre nommé Héctor Rivera dans l'unique but de vivre dans la gloire et la célébrité. Ernesto est donc l'antagoniste principal dans le dix-neuvième long-métrage de Pixar Animation Studios, le film de 2017 Coco. Il a été doublé en version française par l'acteur Bernard Gabay, en version québécoise par le comédien et auteur de théâtre Benoît Brière et en version originale par l'acteur Benjamin Bratt.

Biographie Modifier

Début de vie et mort Modifier

Ernesto de la Cruz est né au Mexique en l'an 1896[1]. Il était un ami d'enfance ainsi qu'un partenaire commercial du futur musicien Héctor Rivera et ils ont tous deux commencé à produire de la musique en 1921 après avoir charmé le public mexicain pendant des mois. Cependant, Héctor était lassé par tous ces mois de tournée, si bien qu'il a décidé de tout arrêter pour rejoindre son épouse, Imelda, et leur fille, Coco, alors qu'Ernesto voulait qu'ils poursuivent leur carrière afin qu'il puisse atteindre son objectif de devenir un grand chanteur. Estimant qu'il ne pouvait rien accomplir sans les chansons d'Héctor, Ernesto lui a proposé de boire un dernier verre au moment où il s'apprêtait à partir mais il a en fait empoisonné son ami qui a succombé sur le chemin de la gare. Ayant ensuite gardé secret la véritable circonstance de la mort d'Héctor en ayant prétendu que le musicien était mort d'une suffocation de nourriture, Ernesto ignorait que la famille de ce dernier était persuadée qu'Héctor l'avait réellement abandonné et a donc décidé de bannir la musique de sa vie et de faire de la fabrication de chaussures son activité principale.

Maintenant qu'Héctor était mort, Ernesto a volé toutes ses chansons et compositions ainsi que sa guitare et s'est produit sur scène pendant plusieurs années, acquérant une grande notoriété dans l'industrie de la musique, étant considéré comme l'un des musiciens les plus célèbres du Mexique ainsi qu'une star de cinéma et écrivain. Cependant, tout ceci a pris fin lorsqu'Ernesto a été tué en 1942 lorsqu'une cloche d'église l'a écrasé lors d'un concert en raison d'une maladresse d'un technicien. L'héritage de l'imposteur a survécu après sa mort soudaine puisqu'une grande statue à son effigie se trouve désormais sur la place d'une ville nommée Santa Cecilia. De plus, bien qu'Ernesto ait disparu du monde des vivants après sa mort, il est réapparu dans le monde des morts où il continue de faire le bonheur de ses citoyens avec ses chansons et ses autres œuvres. Nous savons également qu'il possède son propre manoir ainsi qu'une équipe d'agents de sécurité qui ignoraient possiblement sa véritable nature.

Coco Modifier

De nos jours, le dernier-né de la famille Rivera, Miguel, rêve de devenir un musicien célèbre à l'image d'Ernesto de la Cruz, son idole et héros dont il ignore comme le reste du monde sa véritable nature. De ce fait, il est constamment confronté au reste de sa famille, qui déteste toujours la musique en continuant de penser qu'Héctor l'a abandonné des années auparavant. Un jour, Miguel découvre une photo de famille où se trouve un homme ressemblant étrangement à Ernesto (mais dont le visage a été coupé) et croit que l'artiste est en fait son arrière-arrière-grand-père. Le jeune garçon partage cette découverte avec sa famille mais celle-ci ne le croit pas et sa grand-mère, Abuelita, détruit sa guitare, poussant un Miguel en colère à fuguer, décidé à se produire à la fête des Morts. Sachant qu'il ne peut pas s'y rendre sans instrument, il entre dans la mausolée d'Ernesto et prend sa guitare. Mais après qu'il ait joué la première note, Miguel se rend compte qu'il est devenu une sorte de fantôme puisqu'aucun vivant (à l'exception d'un chien de rue nommé Dante) ne peut le voir ou l'entendre. Il se retrouve dans le monde des vivants où un policier lui apprend qu'il doit recevoir la "bénédiction" d'un membre de sa famille avec la pétale de souci aztèque pour qu'il puisse rentrer chez lui. Imelda, que Miguel a rencontré un peu plus tôt, accepte de lui accorder cette bénédiction à condition qu'il renonce à ses ambitions musicales et l'enfant, indigné par cela, s'enfuit avec Héctor, désormais un escroc farceur dont il ignore également son passé avec Ernesto, avec qui il conclut un marché : si l'ancien ami d'Ernesto l'aide à retrouver l'artiste, il ramène à sa famille une photo de lui afin d'éviter d'être oublié par celle-ci (ce qui entraînera sa disparition totale du monde des morts). Cependant, après que le binôme ait participé à un concours musical dans l'espoir d'obtenir une invitation au manoir d'Ernesto, une dispute éclate entre eux puisque Héctor apprend que Miguel lui a menti en prétendant qu'Ernesto était sa seule famille et que ses véritables proches (ceux qui détestent la musique) sont à sa recherche. En conséquence, Miguel se sépare d'Héctor et s'en prend à Dante ainsi qu'à Imelda tandis qu'il se dirige vers la tour d'Ernesto.

Ernesto et sa découverte

Ernesto apprenant qu'il a un arrière-arrière petit-fils.

Parvenant à entrer au manoir d'Ernesto où une fête a lieu grâce à un orchestre qu'il a rencontré durant le concours, Miguel attire l'attention de son prétendu arrière-arrière-grand-père en chantant une de ses chansons mais tombe par accident dans la piscine du domaine. Après qu'Ernesto l'ait sauvé, il lui explique la situation et de la Cruz, bien qu'originellement choqué par ces révélations et conscient qu'il n'a jamais eu de descendants connus, décide d'exploiter cela et de passer de bons moments avec Miguel afin d'obtenir plus de soutien de la part de ses invités. Finalement, à la fin de la fête, Ernesto déclare que quitter sa famille a été une décision difficile mais qu'il a accepté de le faire pour poursuivre son rêve de devenir musicien et conseille à Miguel de faire de même s'il le souhaite. Le criminel veut même que Miguel participe à une autre fête mais celui-ci dit qu'il ne peut pas car il est en train de disparaître et Ernesto semble donc accepter de lui accorder sa bénédiction. Mais avant qu'il ne puisse le faire, Héctor (déguisé en artiste célèbre nommée Frida Kahlo) fait son entrée dans la salle et confronte Ernesto pour avoir volé ses chansons (il ne sait pas encore qu'il l'a délibérément empoisonné pour pouvoir le faire) et l'imposteur ment en disant qu'il l'a fait juste pour lui rendre hommage, bien qu'Héctor n'en est pas convaincu. Ce dernier implore néanmoins Ernesto de laisser Miguel prendre sa photo (que l'antagoniste avait pris au garçon durant leur discussion) afin qu'il puisse revoir Imelda et Coco. Les choses prennent cependant un autre tournant lorsqu'un film dans lequel le méchant empoisonne Ernesto dans une situation similaire à celle d'Ernesto et d'Héctor est diffuser et fait réaliser Héctor qu'Ernesto l'a empoisonné. Fou de rage, l'artiste attaque son ancien ami, qui fait alors appel à ses agents de sécurité pour se débarrasser de lui en le jetant dans une grande cénote. Bien que Miguel ne sait pas s'il doit croire à tout cela ou non, Ernesto, conscient qu'il en sait trop, décide de ne pas lui faire confiance et le fait jeter dans la fosse lui aussi, révélant enfin sa vraie nature au protagoniste.

Malheureusement pour Ernesto, Héctor et Miguel parviennent tous deux à sortir de la fosse grâce à Imelda et à Pepita, son animal de compagnie. Après que Miguel et Héctor ait expliqué la situation à la famille Rivera, celle-ci accepte de les aider à reprendre la photo aux mains d'Ernesto et à aider le jeune garçon à rentrer au pays des vivants et sauver Héctor avant que celui-ci ne soit oublié par Coco (qui est désormais atteinte de la maladie d'Alzheimer). La famille confronte Ernesto dans les coulisses d'un stade où l'imposteur s'apprêtait à donner un concert et Imelda le gifle à deux reprises avec sa chaussure pour ce qu'il a fait à sa famille. Lorsque toute la famille se montre prête à l'attaquer et à récupérer la photo d'Héctor, Ernesto s'enfuit et envoie les agents de sécurité contre elle pendant qu'il a une altercation physique avec Imelda, qui parvient à récupérer la photo avec l'aide de Miguel. Cependant, celle-ci se retrouve accidentellement sur scène où Ernesto et ses forces de sécurité tentent discrètement de l'arrêter alors que Miguel l'encourage à chanter pour ne pas semer la confusion chez le public. Bien qu'Imelda parvienne à fausser compagnie aux gardes tout en chantant, Ernesto la retient avant qu'elle ne puisse remettre la photo à Héctor et les deux se battent pour la photo tout en dansant et chantant pour faire croire au public que cela fait partie du spectacle. Néanmoins, Imelda parvient à se libérer d'Ernesto en piétinant son pied, puis remet la photo à Miguel tout en lui accordant sa bénédiction.

Ernesto traînant Miguel

Ernesto traînant Miguel.

Cependant, alors que Miguel s'apprête à toucher la pétale, un Ernesto en colère les rejoint dans les coulisses et après une escarmouche, il attrape Miguel et le traîne jusqu'au bord des coulisses malgré les supplications d'Héctor à qui il déclare qu'il a travaillé trop dur pour laisser Miguel mettre en péril son héritage de grand musicien en retournant dans le monde des vivants avec sa photo. À ce moment-là, à l'insu d'Ernesto, Rosita et Victoria de la famille Rivera utilisent une caméra des coulisses pour diffuser au public les aveux de l'imposteur pendant qu'il confronte les Rivera, révélant ainsi sa vraie nature à la foule choquée, surtout que Miguel rappelle à de la Cruz qu'il a assassiné Héctor pour voler ses chansons. Décidant de ne pas prendre cette réfutation au sérieux, Ernesto jette Miguel dans le vide, le faisant perdre la photo d'Héctor, puis retourne sur scène en déclarant sarcastiquement à Héctor que le spectacle doit continuer. Mais lorsque le meurtrier retourne sur scène, il subit avec confusion les huées et les moqueries du public, qui s'est définitivement retourné contre lui en réponse à tous ses actes odieux. Même son orchestre personnel ne veut plus jouer et de la Cruz tente en vain de raisonner ses anciens fans mais ceux-ci lui lancent de la marchandise dessus.

Ernesto défaite

Défaite d'Ernesto.

À ce moment-là, Ernesto et le public voient Pepita sauver Miguel sur les images de la caméra et l'antagoniste, déchu, devient paniqué et très nerveux lorsque l'Alebrije entre en scène pour le confronter. Ernesto de la Cruz paie finalement le prix fort de ses crimes envers la famille Rivera lorsque Pepita le soulève et le jette contre une cloche en contrebas qui s'écroule sur lui (faisant échos à sa mort antérieure) devant la foule enthousiaste.

De son côté, Miguel parvient à rentrer chez lui où il utilise la guitare d'Héctor pour aider Coco à se souvenir du véritable musicien en chantant la chanson "Ne m'oublie pas" de ce dernier. Coco révèle alors qu'elle a gardé des poèmes qu'Héctor lui écrivait ainsi que la partie manquante de la photo sur laquelle ce dernier figure aux côtés d'Imelda. Tout cela permet à la famille Rivera actuelle de comprendre la vérité et ils exposent les crimes d'Ernesto au monde des vivants en utilisant la photo et les lettres comme preuves, si bien que l'année suivante, Héctor est désormais considéré comme la véritable figure musicale de Santa Cecilia tandis qu'une pancarte portant l'inscription "Oubliez" a été placée sur la statue d'Ernesto dont toute la population du monde des vivants et du monde des morts se souvient désormais comme d'un meurtrier, voleur et fraudeur.

Personnalité Modifier

À l'époque de sa collaboration avec Héctor, Ernesto de la Cruz semblait être réellement un homme sympathique, bienveillant, sensible et sage, bien que sa personnalité à ce moment-là n'a pas été clairement définie. Cependant, il semblait déjà être avide de pouvoir et se servir de la musique (et par conséquent d'Héctor) pour gagner en popularité. L'annonce d'Héctor voulant laisser leur carrière de côté pour s'occuper de sa famille a rendu Ernesto désespéré car il était convaincu de ne pas pouvoir vivre son rêve sans Héctor et lorsqu'il a échoué à retenir son partenaire, il est devenu un individu extrêmement malveillant, égoïste et dangereux qui a assassiné Héctor et voler ses chansons afin de pouvoir conserver sa notoriété dont il était prêt à tout pour la maintenir, y compris à tuer impitoyablement les personnes comme Miguel qui représentaient des menaces à ses yeux puisqu'elles pouvaient compromettre sa réputation et l'image qu'il donnait à son public. Bien que dissimulant toujours sa véritable nature sous sa façade de musicien bienveillant, charmeur et élégant qui encourageait les gens à réaliser leurs rêves quoi qu'il arrive, Ernesto était au fond antipathique face à des personnes comme Héctor et Miguel puisque avant que ses vraies couleurs n'aient été révélées à ces derniers, il a refusé de permettre à Miguel de rentrer chez lui malgré les supplications d'Héctor disant qu'il pouvait lui permettre de revoir sa famille et la révélation du jeune garçon qui allait disparaître. En fait, Ernesto était beaucoup trop ambitieux et voulait la gloire et la célébrité pour lui seul, un sentiment qui a joué un rôle majeur dans ses actions. Il semblait aussi être narcissique comme en témoigne le fait qu'il se soit venté auprès de Miguel de réaliser lui-même ses cascades dans ses films. L'arrogance d'Ernesto l'a même amené à dissimuler le meurtre d'Héctor dans un de ses films, ce qui a conduit à l'exposition de ses crimes et à sa défaite.

Ernesto avait aussi un autre trait distinctif : il était particulièrement lâche par opposition à sa personnalité audacieuse qui était démontrée dans ses films. Ainsi, lorsque Héctor l'a attaqué après avoir appris qu'il l'a empoisonné, il a simplement appelé ses agents de sécurité en renfort au lieu d'essayer de se défendre contre son ancien ami. Ernesto a aussi tenté de raisonner ses anciens fans lorsque ceux-ci le huaient et se moquaient de lui après l'exposition de ses aveux. Il a eu une réaction similaire face à Pepita lorsque l'animal le confrontait en réponse aux crimes qu'il a commis à l'encontre de la famille Rivera et l'a supplié pathétiquement de le relâcher lorsqu'il s'apprêtait à le lancer contre la cloche.

Anecdotes Modifier

  • D'après, Lee Unkrich, le réalisateur de Coco, Ernesto de la Cruz ne meurt pas à nouveau en se faisant écraser par la cloche une deuxième fois, puisqu'il était déjà mort. Cependant, étant donné que ses crimes ont étés révélés au royaume des vivants par la famille Rivera, il est déshonoré à jamais et lors de l'épilogue du film qui se déroule un an plus tard, il est connut uniquement comme l'homme qui a volé les chansons d'Héctor et l'a assassiné. Sur l'ancien tombeau d'Ernesto, il a même été inscrit "Oubliez" ("Olvidado" en espagnol) et ce n'est qu'une question de temps avant que les vivants ne l'oublient, ce qui le ferait disparaître définitivement du pays des morts[2].
    • Ainsi, Ernesto est unique parmi les méchants de Disney et de Pixar puisqu'il est mort avant les évènements du film où il apparaît au lieu d'être tué à la fin ou pas du tout. En fait, il était mort (bien que très actif) au moment de jouer son rôle d'antagoniste, agissant en quelques sortes comme un personnage posthume.
    • Cela correspond par ailleurs à la tradition récurrente de Disney consistant à attribuer à ses méchants un sort reflétant leurs crimes et étant l'inverse de leurs ambitions. Ainsi, alors qu'Ernesto voulait connaître la notoriété et la gloire (ce qu'il a réussi jusqu'à un certain point), il est maintenant rejeté et humilié et contraint d'exister en permanence tout en étant incapable de mourir de manière définitive alors que les gens veulent qu'il continue d'être déshonoré.
    • Par ailleurs, le sort d'Ernesto fait échos à la situation initiale d'Héctor, qui était rejeté et déshonoré par sa famille.
  • Ernesto de la Cruz, en dépit de son rôle d'antagoniste, est un hommage à de grands musiciens mexicains tels que Jorge Negrete, Pedro Infante ou encore Javier Solis.
    • L'apparence physique d'Ernesto est en fait tirée de Pedro Infante (d'ailleurs "Cruz" est le deuxième nom d'Infante).
  • Ernesto de la Cruz est le huitième antagoniste de Pixar qui ne dévoile pas directement sa véritable nature et est présenté comme un homme honnête et sympathique.
  • C'est aussi le cinquième à mourir après Le Borgne de 1001 Pattes (1998), Syndrome de Les Indestructibles (2004), Charles F. Muntz de Là-haut (2009) et Mor'du de Rebelle (2012). Cependant, contrairement à eux, Ernesto est toujours vivant sous certains égards (au pays des morts) et sa défaite ne consiste pas en la mort mais à l'humiliation et au rejet.
  • Après Mor'du, Ernesto est le deuxième méchant de Pixar à devenir un esprit.
  • "Ernesto" est une variante hispanique du prénom "Ernest", qui signifie sincère. Nous pouvons donc déduire que le personnage a été nommé ainsi par ironie dramatique compte tenu de son véritable statut de menteur, fraudeur et meurtrier.
  • Il est étrange de constater que le verre d'alcool qui empoisonne Héctor était déjà empoisonné au moment où celui-ci s'apprêtait à partir. Il est donc possible qu'Ernesto avait prévu de le tuer de toute façon.
  • Dans le film, nous pouvons trouver quelques indices (pour la plupart assez subtils) qui prouvent la mauvaise nature d'Ernesto et laissent entendre qu'il n'est pas l'arrière-arrière-grand-père de Miguel avant que cela ne soit pleinement révélé :
    • Bien que la famille Rivera interdise à Miguel de jouer ou de parler de musique, elle ne lui interdit curieusement pas de parler d'Ernesto même si elle s'oppose à ce qu'il fasse référence au père de Coco. De plus, lorsque Miguel partage sa prétendue découverte selon laquelle Ernesto est son arrière-arrière-grand-père, les autres lui disent que cela est impossible.
    • Sur la photo de famille où Héctor figure sans qu'on ne voit sans visage et où Miguel croit voir Ernesto, bien que le mari d'Imelda porte une tenue similaire à celle de l'imposteur, nous constatons que la boucle de la ceinture de l'homme porte deux guitares alors que celle d'Ernesto représente plutôt un emblème de taureau. L'homme sur la photo a également une silhouette plus fine que celle d'Ernesto et tout cela laisse donc supposer de manière subliminale que de la Cruz ne figure pas sur la photo.
    • Lorsque Miguel rencontre la véritable Frida Kahlo, celle-ci déclare qu'Ernesto ne fait jamais de répétition car il préfère organiser des fêtes au sommet de sa tour. Cela souligne à quel point de la Cruz se soucie d'avantage de la popularité que de la musique.
    • Héctor dit à Miguel qu'il connaît Ernesto parce qu'il avait l'habitude de créer des chansons avec lui et lui a appris tout ce qu'il savait. Cette réplique s'est finalement avérée être vrai puisqu'il est révélé plus tard qu'Ernesto a tué Héctor pour ses chansons lorsque ce dernier était sur le point de retourner voir sa famille. De plus, lorsque Miguel, dubitatif, rappelle à Héctor qu'Ernesto est le plus grand musicien du monde, celui-ci ne prend pas cette remarque au sérieux et ajoute qu'il peut y avoir de meilleures musiques que celles de l'imposteur.
    • Lorsque Miguel se présente à lui, Ernesto est vraiment étonné d'apprendre qu'il a un arrière-arrière-petit-fils. Bien que cela peut d'abord être dû au fait qu'Ernesto ne se soucie pas de voir sa famille, cela peut également signifier que l'homme n'a jamais été marié ou a eu d'enfant légitime ou même adopté. De plus, s'il s'avérait qu'Ernesto a eu un enfant illégitime, cela aurait probablement brisé sa réputation puisque les Mexicains ont des opinions très strictes à propos des enfants nés en dehors des mariages dans la vie réelle.
    • Lorsque Miguel interroge Ernesto sur les sentiments qu'il a ressenti à l'idée de quitter sa famille, celui-ci ne donne qu'une réponse vague en déclarant que ce geste a été difficile mais qu'il l'a fait pour suivre ses rêves. Il n'a pas mentionné qu'il avait une femme ou une fille comme c'était le cas d'Héctor.
    • Au moment où il apprend que Miguel va disparaître s'il ne lui accorde pas sa bénédiction, Ernesto utilise un ton neurtre pour dire que l'enfant a besoin de rentrer chez lui, ce qui révèle sa nature antipathique, bien que toujours de manière subtile.
    • Quand Ernesto est sur le point d'accorder sa bénédiction à Miguel, les pétales de sa fleur ne brillent pas, ce qui est encore une indication qu'il ne fait pas partit de la famille Rivera.
    • La scène où Héctor confronte Ernesto pour avoir volé ses chansons (quelques instants avant que la véritable nature du criminel ne soit révélée) est accompagnée par un éclairage sombre et une musique assez étrange qui servent à semer le doute chez le spectateur à propos de la véracité de ses dires.
  • Ernesto peut être considéré comme l'équivalent sombre de Miguel puisque les deux cherchaient à atteindre la notoriété et la gloire et Miguel aurait pu finir comme lui s'il n'avait pas compris à quel point la famille était importante pour lui, surtout lorsqu'il a rejeté Héctor, Dante et Imelda pour pouvoir rencontrer son idole.
  • Ernesto peut être considéré comme étant similaire à Chick Hicks de la franchise Cars.
    • Les deux sont représentés comme des personnalités célèbres et riches dans leur univers qui recherchent la gloire et sont en quelques sortes obsédés par l'accroissement de leur pouvoir.
    • Les deux peuvent être considérés comme l'équivalent maléfique du héros de leur film (Miguel pour Ernesto / Flash McQueen pour Chick) et leur sort est celui que leur adversaire aurait pu connaître s'il n'avait pas appris une leçon concernant l'importance de ses proches.
    • Tous deux sont vaincus en étant détesté, humilié et rejeté par leur public sauf qu'à la différence d'Ernesto, Chick semble parvenir à se faire de nouveau apprécier dans Cars 3.
  • Ernesto partage aussi quelques similitudes avec Miles Axlerod de Cars 2 :
    • Les deux sont les antagonistes principaux de leurs films respectifs.
    • Aucun des deux ne révèle directement sa vraie nature (Axlerod ne la révèle même jamais lui-même car c'est Martin qui la découvre et permet aux autres de la percevoir) et sont originellement présentés comme des personnages respectables et bienveillants.
    • Les deux ont étés doublés en version française par Bernard Gabay et en version québécoise par Benoît Brière.
  • La défaite d'Ernesto est possiblement une référence à celle d'Henry J. Waternoose de Monstres et Cie puisque les deux ont été exposés lorsque leur véritable nature a été filmée et ils ont donc perdu le respect du public.

Références Modifier

  1. Le réalisateur Lee Unkrich l'a confirmé sur Twitter le 3 décembre 2017.
  2. Le réalisateur Lee Unkrich l'a confirmé sur Twitter le 16 décembre 2017.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .