FANDOM


Martin (Tow Mater ou tout simplement Mater dans les versions originales et québécoises) est une dépanneuse résident dans la petite ville fictive de Radiator Springs ainsi que le meilleur ami du célèbre bolide Flash McQueen. Avec le coureur rouge, Martin est d'ailleurs le protagoniste principal de la franchise à succès du studio Pixar Cars, étant un protagoniste majeur du film Cars : Quatre Roues (2006), le protagoniste principal de sa suite, Cars 2 (2011), et un protagoniste supporter de Cars 3 (2017). Le personnage est également le personnage principal du court-métrage Martin et la lumière fantôme (dérivé du premier film). On notera aussi qu'une série de courts-métrages télévisée, Cars Toons, lui est entièrement dédiée. De plus, Martin est aussi apparu dans les jeux-vidéos dérivés de la franchise et dans plusieurs parcs d'attractions de Disney. Enfin, comme pratiquement tous les autres véhicules apparus dans la saga Cars, il a été reproduit en figurine à de multiples reprises.

Dans la version française, Martin a été doublé par l'acteur Michel Fortin dans Cars : Quatre Roues, qui décède malheureusement avant le doublage de Cars 2 et est donc remplacé par l'acteur, réalisateur et scénariste Gilles Lellouche dans Cars 2 mais aussi dans Cars 3. Un certain Jean-Pierre Gernez a aussi prêté sa voix au dépanneur dans la plupart des épisodes de Cars Toons. Au Québec, il est doublé par le comédien Manuel Tadros et par Larry The Cable Guy en version originale.

Biographie Modifier

Passé Modifier

Martin est né le 12 janvier 1957[1]. Son passé reste quelque peu ambigu puisqu'il raconte dans chaque épisode de Cars Toons qu'il a exercé une profession ou une activité différente. D'après ses dires, il aurait été tour-à-tour camion de pompier, cascadeur, coureur de rue, astronaute, détectivé privé...Néanmoins, il est difficile de déterminer si Martin a réellement exercé ne serais-ce qu'une seule de ces activités car bien qu'un élément semble prouver ses histoires à chaque fin d'épisode, plusieurs évènements dans les autres médias pourraient les remettre en cause.

En dépit de cela, il a été confirmé que Martin a toujours rêvé de devenir un espion et qu'il réside dans la petite ville de Radiator Springs, dans le comté de Carburator, depuis longtemps et qu'il est le propriétaire du dépotoir de l'endroit. Autrefois, la ville attirait de nombreux clients puisqu'à cette époque, les gens prenaient le temps au lieu d'essayer d'en gagner. Malheureusement, la construction d'une autoroute a mit fin à cela car elle contournait Radiator Springs et les clients ont donc cessé d'y venir, laissant Martin et les autres résidents dans la tristesse et la solitude.

Cars : Quatre Roues Modifier

En 2005, la célèbre voiture de course en route pour la Californie Flash McQueen arrive malgré lui à Radiator Springs, poursuivi par le policier Shérif. Sans le vouloir, le bolide détruit la route principale de la ville avec le statue de son fondateur, Stanley, ce qui lui vaut d'être emprisonné par Shérif dans une fourrière.

McQueen faisant connaissance avec Martin

Martin faisant connaissance avec McQueen.

Le lendemain, lorsqu'il se réveille, Martin lui rend visite et se présente à lui. Alors qu'ils font connaissance, McQueen est étonné par le fait que Martin ne le connaisse pas malgré sa notoriété. Néanmoins, le coureur parvient à proposer à la dépanneuse de le délivrer pour lui faire visiter la ville (ce qui lui permettrai de s'échapper) mais Shérif intervient à temps et ordonne à Martin d'emmener McQueen au tribunal après l'avoir réprimandé. Contraint d'obéir, Martin assiste ensuite à la séance en tant qu'avocat de McQueen (puisqu'en raison des dégâts qu'il a causé, personne d'autre n'accepte de l'aider). Il est convenu suite à l'entrée de l'avocate Sally Carrera que Flash doit réparer la route avec la machine à goudronner Bessie et Martin le raccompagne alors dehors avec Doc Hudson, le juge de la ville. Il assiste ensuite la voiture de course dans sa tâche et prévient Doc lorsqu'il semble avoir terminé son travail. La dépanneuse excitée "inaugure" ensuite la "nouvelle route" mais les citadins mécontents grondent Flash et lui ordonnent de recommencer. Celui-ci rétorque alors qu'il est une voiture de course et non un bulldozer. C'est ainsi que Doc lui propose de le confronter à une course. Flash accepte mais au cours du duel, il manque un virage, tombe dans un ravin et termine dans les cactus. Après s'être moqué du perdant, Doc charge Martin de le dépanner et McQueen est alors contraint de refaire la route.

Flash et Martin durant leur discussion

Martin et Flash sympathisant.

Le lendemain encore, Shérif dit à Martin qu'il devra garder un œil sur Flash le soir-même. La dépanneuse emmène alors McQueen dans un champ se trouvant en dehors de la ville et l'invite à réveiller des tracteurs avant son klaxon. Comme il n'en a pas, Flash utilise son moteur ce qui réveille l'ensemble des tracteurs et alerte une moissonneuse-batteuse nommée Frank, qui prend les deux intrus en chasse. Les deux fuyards rentrent alors à Radiator Springs et sympathisent. Flash fait comprendre à Martin à quel point la course qu'il devra prochainement disputer en Californie est importante par lui et la dépanneuse lui dit qu'il a toujours rêvé de voyager en hélicoptère, amenant Flash à lui dire qu'il exaucera ce vœu, bien qu'il se pourrait qu'il ne soit pas encore sincère à ce moment-là.

Quelques jours plus tard, après avoir terminé de réparer la route, McQueen est retrouvé par la presse à cause de Doc Hudson et est emmené au circuit californien du Los Angeles International Speedway où il devra disputer sa course temps attendue. Cependant, les habitants de Radiator Springs sont maintenant tristes de le savoir parti, surtout Martin, qui n'a pas pu dire au revoir à son ami. Ainsi, afin de réparer son erreur, Doc décide d'emmener Martin et la plupart des autres citadins à Los Angeles où après avoir fait connaître leur présence à la voiture de course, ils lui servent de supporters à son stand. Finalement, Flash laisse volontairement son rival Chick Hicks remporter la course pour aller secourir Strip Weathers, son autre concurrent auparavant accidenté par Chick. Néanmoins, malgré sa défaite officielle, le milliardaire Tex Dinoco lui offre le parrainage de son écurie, Dinoco, et le protagoniste offre donc à Martin un vol au-dessus de Radiator Springs à bord de Rotor Turbosky, l'hélicoptère de Dinoco, faisant le bonheur de la dépanneuse. Enfin, après que Flash ait décidé de faire de Radiator Springs son nouveau quartier-général, Martin devient le guide d'un musée portant sur Doc bâti dans l'ancienne clinique du juge.

Martin et la lumière fantôme Modifier

Quelques temps après les événements de Cars : Quatre Roues, Martin s'amuse à effrayer Flash et les résidents de Radiator Springs qui en représailles, lui font croire en l'existence d'une lumière fantôme. Dans le cadre de leur farce, ils accrochent une lumière bleue au crochet de Martin. Croyant qu'il s'agit de la véritable lumière fantôme, Martin fuit avec l'engin accroché à lui jusqu'à ce que les citadins lui révèlent leur blague. Shérif dit ainsi que dans la vie, la seule chose dont on doit avoir peur est son imagination. Doc ajoute qu'il faut aussi craindre l'abominable Banshee, un gros camion vivant à l'extérieur de la ville auquel Martin se retrouve plus tard confronté. Ignorant qu'il est face au vrai Banshee, Martin s'en va non pas sans lui avoir laissé la lumière fantôme, laissant le gros engin perplexe.

Cars 2 Modifier

Au cours des années qui suivent, Martin et Flash continuent d'entretenir de bonnes relations mais le comportement maladroit et souvent inapproprié du dépanneur cause régulièrement l'exaspération du bolide, si bien qu'il lui arrive même fréquemment de ne pas l'emmener à ses courses. Par ailleurs, McQueen est, en 2011, quadruple champion de la Piston Cup et revient à Radiator Springs après avoir remporté sa dernière saison. Alors qu'il retrouve les habitants enthousiastes, Martin, qui ignore encore son retour, rencontre à l'extérieur de la ville une vieille voiture en panne nommée Otis qu'il accepte cordialement de remorquer jusqu'à la ville pour la dixième fois de la journée. En faisant cela, il aperçoit Flash parmi les citadins et, tout-à-coup excité et même euphorique de le revoir, il fonce le retrouver, jetant au passage Otis dans le garage de Ramone, un des résidants. Une fois face à McQueen, Martin déclare qu'il a prévu plein de choses amusantes pour fêter leurs retrouvailles mais avant cela, la voiture de course le fait entrer dans le musée à la mémoire de Doc Hudson, le véhicule âgé étant malheureusement décédé de cause inconnue. Martin et Flash se lancent ensuite dans de folles activités, puis en fin de journée, la dépanneuse, toujours enthousiaste, annonce qu'elle a planifié d'autres choses pour le soir-même. Cependant, à sa surprise, Flash s'y oppose car il a déjà prévu de dîner avec Sally. Cela déçoit beaucoup Martin (qui se sent probablement abandonné et recalé par son plus proche ami) mais il fait néanmoins semblant de comprendre McQueen pour ne pas le décevoir.

Martin auprès de Flash et Sally

Martin se faisant passer pour un serveur auprès de Flash et de Sally.

Le soir-même, sur la terrasse du Wheel Weel Motel, un établissement se trouvant dans des canyons, Flash et Sally discutent tranquillement autour d'une table lorsqu'ils découvrent que Martin s'est incrusté dans le restaurant en tant que serveur afin d'être auprès d'eux, bien que le meilleur ami de Flash nie ce fait. Alors qu'il prend commande auprès du duo, Martin est amené à leur servir la boisson qu'ils prennent d'habitude mais ne sachant pas de laquelle il s'agit, il se rend au comptoir pour se renseigner auprès de Guido, un petit chariot élévateur qui travaille apparemment ici comme serveur de boissons. Au même moment, une émission télévisée, le Mel Dorado Show (présentée par la voiture éponyme), parle d'un magnat du pétrole britannique, Sir Miles Axlerod, qui s'est finalement débarrassé de sa fortune pour devenir une voiture électrique. Il a ensuite déclaré avoir inventé un carburant propre et renouvelable, l'Allinol, et créé une compétition unique regroupant les plus grands champions du monde entier, le World Grand Prix, pour le tester. L'émission présente ensuite un duplex avec un coureur italien manifestement très vaniteux, Francesco Bernoulli, qui se moque publiquement de Flash McQueen, qu'il pense incapable de le surpasser en compétition. Cela pousse un Martin en colère à rejoindre le duplex par téléphone pour récriminer Bernoulli. Cependant, à chaque tentative de Martin d'essayer de convaincre l'Italien que McQueen est le plus grande bolide, il se fait insulter de plus belle. Finalement, Flash en personne, alerté par les clients regroupés autour du motel à cause de la discussion, prend le relais dans la discussion et humilie Francesco avant d'accepter de participer au World Grand Prix aux côtés des autres coureurs. Sally le convainc ensuite d'emmener Martin avec lui et bien que réticent, il accepte, à la plus grande joie du dépanneur.

Martin et Flash visitant Tokyo

Martin et Flash visitant Tokyo.

Ainsi, après avoir été repeins, Martin et Flash prennent l'avion pour la ville de Tokyo, au Japon (où aura lieu la première des trois courses du World Grand Prix), accompagnés par certains des habitants de Radiator Springs, Luigi, Guido, Sergent et Fillmore. Arrivés dans la capitale japonaise, ils prennent le temps de visiter celle-ci, puis se rendent à la cérémonie d'ouverture de la compétition où McQueen recommande à son ami de bien se tenir. Cependant, celui-ci ne l'écoute pas, ne comprenant pas les coutumes locales, amenant le coureur à lui faire remarquer que Tokyo est bien plus différent que Radiator Springs et que de ce fait, il serait préférable qu'il adopte lui aussi un comportement différent. Mais Martin ne comprend pas ce que Flash dit et le présente à Francesco Bernoulli alors que celui-ci est en présence de fans. Il croit ainsi aider son ami mais ne réalise pas que cela le contrarie en réalité. Martin fini même par déclarer à la Formule 1 que Sally est sa plus grande fan, ce que Flash tente de nier. Le dépanneur se dévoue aussi pour offrir une boisson à la voiture de course américaine et s'en va donc acheter plusieurs canettes (probablement d'essence ou d'autres carburants, ce que consomment les véhicules). Au cours de sa tournée, Martin arrive devant un comptoir de ce qu'il pense être de la glace et avale par erreur une grande quantité de wasabi. Désorienté, il fonce à l'endroit de la présentation des coureurs par Axlerod lui-même et intervient au moment même de celle de Flash pour boire de l'eau à la fontaine qui se trouve derrière lui, ce qui lui vaut d'être moqué par Francesco et les autres coureurs (et probablement aussi par le public). Pour couronner le tout, il prend le micro pour conseiller la foule de ne pas prendre de la glace à la pistache qu'il qualifie comme "un produit périmé". Alors que McQueen, embarrassé, tente d'expliquer la situation à Axlerod, celui-ci réalise rapidement qu'il est face à la dépanneuse qui a téléphoné à la télévision. La situation recommence cependant à être désastreuse car Martin semble tout-à-coup avoir une fuite d'huile et Flash, encore plus ennuyé, l'envoie aux toilettes pour qu'il se nettoie.

Arrivé dans une salle de bain (dont il ignore le fonctionnement), Martin est malmené par une machine de lavage japonaise (un bidet chauffant) alors même qu'un affrontement éclate entre Rod Redline, un agent secret américain, et deux voitures tacots, Grem et Acer. Lorsqu'il réussi à sortir de sa cabine, Martin intervient sans s'en rendre compte dans le conflit en s'adressant aux deux criminels et Redline en profite pour introduire discrètement une balise dans son pare-choc. L'appareil possédant un dispositif de suivi, il permet à une jeune espionne anglaise, Holley Shiftwell, de retrouver Martin et de l'aborder en le prenant pour Redline. Il répond correctement à sa question d'accroche (grâce à ses connaissances encyclopédiques sur les véhicules) et alors qu'elle lui parle et lui propose de le revoir, il accepte en pensant à tord qu'elle veut fixer un rendez-vous galant et lui suggère de se retrouver le lendemain aux paddocks. Revenant enfin auprès de Flash et de ses autres amis, il leur explique la situation mais personne ne le croit quant à son rancard.

Martin conseillant Flash

Martin conseillant Flash.

Le lendemain soir, lors de la première course, Martin remplace efficacement Doc Hudson en tant que directeur technique de Flash. Notamment, il lui permet de devancer Francesco Bernoulli sur une section de piste en terre battue et de prendre ainsi l'avantage sur les autres concurrents. Cependant, à l'insu de Martin, le groupe de sabots pour lequel travaillent Grem et Acer ont identifié la dépanneuse comme étant le véhicule à qui Redline a remis la balise et plusieurs d'entre eux sont alors envoyés dans sa direction, vraisemblablement pour le tuer. Réalisant cela, Holley, qui se demandait pendant ce temps pourquoi Martin ne l'a pas contacté, pirate l'oreillette dont il se sert pour guider McQueen et commence à lui donner des instructions pour essayer de le mettre en sécurité. Croyant être sur le point de retrouver sa "chérie" pour leur "rancard", le meilleur ami de Flash McQueen suit aveuglement ses conseils et se déplace dans les rues de la ville. Comme Martin discute avec Holley par radio et qu'il a oublié de couper son micro, Flash peut l'entendre et comme il ignore qu'il est en conversation avec une autre voiture, il prend un de ses dialogues pour un conseil, effectuant donc un mauvais mouvement qui permet à Francesco de lui repasser devant, à sa grande frustration. Tandis que le bolide rouge essaie de rattraper la Formule 1, Martin se rend par accident dans une rue où il assiste Finn McMissile, le chef d'Holley, affronter Acer et d'autres sabots. Ainsi, le véhicule croit assister à une démonstration de karaté et tente de demander un autographe à Finn une fois le combat terminé. Cependant, afin d'éviter d'être trop compromis, celui-ci profite de la foule de passants pour disparaître et Holley déclare à Martin qu'il est désormais trop dangereux de se rencontrer pour le moment. Ainsi, elle lui suggère de garder la balise en attendant qu'ils se recontactent. Cela laisse Martin un peu déçu et contrarié de ne pas l'avoir revue.

Regagnant les paddocks alors que la course est terminée, Martin y retrouve Flash, qui n'a finalement pas été en mesure de battre Francesco. Aussi, la voiture de course américaine confronte son directeur technique et lui demande sèchement ce qui s'est passé. Martin tente de lui expliquer mais McQueen lui crie dessus, furieux d'avoir perdu la course par sa faute, et lorsque Martin lui propose d'expliquer ce qui s'est passé à quelqu'un pour lui rendre service, celui-ci lui recommande de ne plus jamais l'aider. Éffondré, Martin laisse plusieurs lettres à Flash et aux autres à leur hôtel, puis regagne l'aéroport de Narita afin de prendre le prochain avion pour Radiator Springs. Cependant, le dépanneur est abordé par un agent de sécurité qui le prend à part dans un salon où il se révèle être Finn McMissile. Toujours persuadé que Martin est son contact, il lui demande à quelle agence il est affilié et Martin prétend être de la mutuelle des artisants mécanaux, ne réalisant toujours pas dans quoi il est embarqué. La discussion entre les deux véhicules est tout-à-coup interrompue lorsque Finn détecte la présence de Grem et d'Acer sur les lieux et il entraîne alors Martin par son crochet à l'extérieur. Les deux criminels se lancent à leur poursuite et Finn les combat tandis qu'il continue d'entraîner Martin, qui est totalement inconscient du danger qu'il court. Finalement, l'espion britannique parvient à fausser compagnie à Grem et à Acer avec l'aide de Siddeley, son jet privé. Celui-ci se place devant eux et Holley, qui est à l'intérieur, crie à Martin de monter à bord. Celui-ci ne s'exécute pourtant pas, bien qu'il est ravi de la voir et qu'il l'appelle sa "chérie imaginaire" en référence aux termes employés par Flash lors de leur dispute. C'est finalement Finn qui le fait monter dans Siddeley et ils quittent Tokyo à son bord.

Maintenant qu'ils sont tous trois ensembles et en toute sécurité, Holley procède au téléchargement de la photo enregistrée sur la balise. Pendant qu'elle fait cela, Martin les présente l'un à l'autre, ignorant qu'ils se connaissent déjà. En faisant cela, il réalise qu'il ne connaît pas le nom d'Holley et elle se présente donc à lui. À ce moment-là, le téléchargement s'achève et la photo s'affiche entre eux. Celle-ci est censée représenter le mystérieux leader des sabots et le saboteur en chef du World Grand Prix (plusieurs voitures de course ont pris feu dans de mystérieuses circonstances lors de la compétition de Tokyo) mais il s'avère n'être qu'une photo du moteur de celui-ci, ce qui signifie que Finn, Holley et Martin doivent encore découvrir à qui il appartient. Cependant, pendant qu'ils tentent d'élucider ce mystère, Martin continue d'essayer de séduire Holley mais fini par se concentrer, relevant des pièces rares sur l'image. Finn déclare ensuite connaître un vendeur de pièces à un marché noir de Paris, en France, et les agents secrets prévoient donc de s'y rendre, insistant pour que Martin les accompagne en raison de son "expérience". Comme il a toujours rêvé de devenir un espion, celui-ci accepte, bien qu'il tente de leur faire comprendre qu'il n'est qu'un simple dépanneur mais Finn ne le prend pas au sérieux.

Martin arrivant au marché

Martin arrivant au marché.

Une fois à Paris, Martin s'amuse, bien qu'il est un peu perdu dans la circulation, et lorsqu'ils arrivent au marché, Finn lui rappelle qu'ils ne sont pas venus là pour faire du shopping et le dépanneur doit donc s'abstenir d'acheter des choses. Lorsqu'ils trouvent le vendeur en question, Tomber, celui-ci tente de s'enfuir et le trio le poursuit à travers le marché, réussissant à l'appréhender grâce à Holley. Martin le remorque ensuite dans un entrepôt où il leur apprend qu'il a récemment vendu les pièces aperçues sur la photo à son client le plus important, un véhicule qui passe toutes ses commandes par téléphone. Martin intervient dans la discussion en répliquant qu'un sabot a toujours besoin de beaucoup de pièces et comme Finn ne comprend pas la signification du terme "sabot", Martin l'éclair là-dessus et il demande donc à Holley de ressortir les modèles des criminels vus sur la plate-forme pétrolière sur laquelle il est allé enquêter plus tôt et à Tokyo. Tomber leur apprend ensuite que tous ces véhicules ont prévu de se rencontrer lors d'une réunion secrète dans la ville de Porto Corsa, en Italie, qui est étrangement le lieu où se déroulera la prochaine course du World Grand Prix. Sachant qu'ils ont désormais des chances de retrouver le chef des terroristes, Martin, Finn et Holley se rendent à la gare de Lyon où ils montent à bord de Stephenson, un train espion.

À bord de Stephenson, Holley, qui a reprogrammé à distance toutes les caméras de vidéosurveillance de Porto Corsa, songe à faire en sorte que Martin prenne l'apparence d'Ivan, le dépanneur de Victor Hugo, le chef d'une des familles de tacots, pendant la réunion. Martin, réjoui par tout ce qu'il est en train de vivre, déclare, tout joyeux, que ses amis ne croiraient pas ce qui se passerait s'ils le voyaient. Holley, Finn et lui se mettent ensuite en place pour la procédure de déguisement : Martin a seulement à parler à un ordinateur muni d'un système à reconnaissance vocale intégré dans son gyrophare pour changer d'apparence quand il le demande. Il est alors enchanté de s'apercevoir qu'il peut prendre l'apparence de n'importe quel véhicule qu'il souhaite et s'amuse avec cela, prenant tour-à-tour l'apparence d'un monster truck, d'un livreur mexicain, d'un dragster... L'ami de McQueen est cependant rapidement rappelé à l'ordre par Finn tandis qu'Holley veut apporter les dernières retouches à son déguisement. Ains, elle constate que l'étalonnage ne peut pas être parfait à cause des bosses que Martin a sur son aile gauche et elle essaie alors de les lui enlever. À la surprise de la jeune espionne, Martin refuse, déclarant qu'il se les ai faites avec Flash et qu'il voudra toujours les garder comme souvenir. Finn s'occupe ensuite d'équiper leur partenaire avec des armes.

Martin dérangé

Martin étant dérangé par l'image qu'il donne aux autres.

Une fois à Porto Corsa, alors que la deuxième course du World Grand Prix commence, le trio se rend à proximité du casino dans lequel se tiendra la réunion des sabots mais Martin hésite tout-à-coup à agir, craignant de faire encore des bêtises. Finn, qui lui parle par radio, lui recommande alors de continuer d'incarner "l'idiot de service" car c'est comme cela que tout le monde le voit. Bien que dérangé par l'image qu'il donne aux autres, Martin est contraint de continuer de s'exécuter car Holley neutralise le véritable Ivan. Utilisant l'ordinateur pour prendre l'apparence de la dépanneuse bleue, Martin se joint aux autres tacots et remorque Victor Hugo dans le casino. Cependant, l'agent secret continue d'être indiscipliné (il attire même l'attention des sabots, en particulier d'Alexander Hugo, l'un des gardes du corps de Victor) et Holley tente de le raisonner.

Une fois dans la salle de réunion, Martin et les sabots s'aperçoivent que le grand chef n'est pas présent et après qu'un scientifique maléfique allemand, le professeur Zündapp, soit entré, un écran de télévision montre des images du leader, mais une fois de plus, on ne voit que son moteur et sa voix est cryptée, si bien que même Holley est incapable de la décrypter. Le big boss se lance dans un discours où il commence par exprimer le mépris que les gens ont à l'égard de leur type de véhicules après avoir cessé de concevoir leurs pièces et qu'aujourd'hui, leurs efforts pour se faire respecter vont enfin porter leurs fruits. Tandis qu'il parle, d'autres écrans montrent des images d'autres coureurs du World Grand Prix qui prennent feu à cause d'une caméra électromagnétique manipulée par Grem et Acer pendant la course en cours. Tandis que Finn roule jusqu'à eux pour les arrêter, le boss poursuit en disant que comme le World Grand Prix devait marquer la consécration du carburant alternatif et qu'au vu des accidents subis par ses coureurs, le monde entier va à nouveau utiliser l'essence et les sabots deviendront les voitures les plus puissantes du globe puisqu'ils possèdent la plus grande réserve de pétrole inexploitée. Au même moment, Finn est capturé, Grem et Acer ayant anticipé son intervention, et lorsqu'elle s'en aperçoit, Holley ordonne à Martin d'annuler la mission et de s'enfuir mais elle est enlevée à son tour par le vrai Ivan et d'autres sbires tacots.

Martin exposé

Martin étant exposé aux sabots.

Cependant, au moment où Martin allait s'enfuir, Flash McQueen passe à la télévision et assure qu'il prendra l'Allinol lors de la troisième et dernière course car il tient à honorer la promesse que Fillmore lui avait faite concernant la sécurité du carburant. Ainsi, le professeur Zündapp reçoit un appel du cerveau qui lui ordonne d'éliminer Flash, ce qu'il rapporte aux autres. Terrifié, Martin désactive accidentellement son déguisement, s'exposant donc aux sabots, qui s'apprêtent donc à le tuer. Heureusement, le dépanneur est capable de les en empêcher grâce à ses mitraillettes, activées par hasard par son ordinateur, puis s'enfuit en activant son parachute. Désormais, l'espion doit retrouver Flash et l'avertir du complot des sabots contre lui mais il atterit dans un stand d'accessoires de Francesco Bernoulli. Réussissant à échapper à la sécurité du podium, Martin tente de se frayer un chemin à travers la foule pour s'adresser à son ami mais est arrêté et capturé à ce moment-là par les sabots avant de pouvoir l'atteindre et Ivan prend sa place face à McQueen. Emmené dans un entrepôt, Martin est placé dans un camion où il est endormi par du gaz.

Martin attaché

Martin étant attaché au mécanisme de Big Bentley.

Pendant qu'il est inconscient, Martin revoit dans son subconscient de nombreux moments qu'il a vécu depuis qu'il a quitté Radiator Springs et réalise encore plus à quel point il a l'air d'un imbécile. Lorsqu'il reprend ses esprits, le véhicule américain se rend compte qu'il est attaché au mécanisme de la tour de Big Bentley à Londres, en Angleterre, avec Finn et Holley en attendant d'être broyé par les engrenages géants au fur et à mesure que l'aiguille de l'horloge géante avance. Désespéré et convaincu qu'ils vont tous mourir, Martin rappelle l'instant où Finn lui avait dit qu'il était "l'idiot de service" et l'agent secret anglais répond qu'il ne lui faisait qu'un compliment sur "ses talents d'espion". Cela amène Martin à affirmer une nouvelle fois qu'il n'est pas un espion et cette fois, Holley et Finn le croient enfin. Cependant, l'habitant de Radiator Springs est désormais convaincu qu'il est responsable de tous les malheurs qui sont arrivés à Flash. Il pense également que celui-ci a été tué et est soulagé d'apprendre de Grem et d'Acer qu'il est toujours en vie, bien que les deux criminels sont sur le point de l'anéantir avec la caméra électromagnétique en raison de son alimentation par l'Allinol, comme convenu lors de la réunion de Porto Corsa.

La troisième et dernière course débute bientôt et Martin est inquiet lorsque Flash s'approche de la tour. Cependant, contre toute attente, le rayon de la caméra n'a aucun effet sur la voiture de course. Le professeur Zündapp ordonne alors à Grem de passer au plan B et le sabot révèle avec Acer à Martin qu'ils ont placé une bombe dans le stand de McQueen qui explosera à son prochain arrêt au stand. Néanmoins, tandis que le binôme se moque du dépanneur, celui-ci réalise qu'il peut trancher ses liens avec ses mitraillettes et se libère lorsque ses ennemis sont repartis. Martin s'apprête ensuite à délivrer Finn et Holley mais les espions refusent en raison du peu de temps qu'il reste à Flash et lui suggèrent de se rendre au stand de son ami pour le prévenir du danger imminent qui le menace. Finn lui ment également en disant qu'ils peuvent s'ensortir alors qu'en vérité, ils n'ont aucun plan, bien qu'ils réussissent à se libérer et à s'échapper grâce à Holley peu de temps après son départ.

Martin et la bombe

Martin s'apercevant que la bombe est dans son filtre à air.

Arrivé au stand de Flash, Martin est étonné d'y trouver la quasi-totalité des habitants de Radiator Springs, qui étaient tous inquiets pour lui. Il tente de les inciter à évacuer le stand mais Finn le contacte par radio et l'informe qu'ils ont été trompé puisque la bombe se trouve en réalité dans son filtre à air. Cependant, au moment même où Martin s'en aperçoit, Flash lui-même arrive et se montre très ravi et soulagé de le revoir. Il est alors surpris lorsque son ami tente de le fuir en roulant en marche arrière et il se lance à sa poursuite sur le circuit, ignorant que le professeur Zündapp a l'intention d'enclencher la bombe à distance pour les tuer tous les deux. Martin tente désespérément d'éloigner McQueen mais celui-ci ne comprend pas ses avertissements et le rattrape, parvenant même à s'accrocher à son crochet de remorquage. La dépanneuse active alors par hasard des réacteurs intégrés dans sa remorque, partant à toute vitesse avec Flash, se mettant sans le savoir hors de portée du détonateur de Zündapp, à la grande frustation de ce dernier. En conséquence, tous les sabots dont Grem et Acer convergent vers eux pour les éliminer eux-même.

Après avoir débarrassé Martin et Flash de Grem et d'Acer, Holley les rejoint et révèle la bombe à Flash. Au même moment, Finn arrive avec Zündapp comme prisonnier et ordonne à l'Allemand de désamorcer la bombe. Celui-ci explique d'un air nonchalant que l'engin est un système à reconnaissance vocale. Martin tente alors de la désactiver avec sa voix mais cela ne fonctionne pas et enclenche même un compte à rebours. Zündapp leur apprend finalement que la bombe ne peut être désactivée que par celui qui l'a activée et que ce n'est pas lui qui l'a activé. Après qu'il ait été neutralisé par Holley, les autres tacots arrivent et s'apprêtent à les tuer. Martin tente alors de les raisonner en leur disant que les gens ne cesseront pas de se moquer d'eux quand ils deviendront les plus puissants. Cependant, les antagonistes refusent d'abandonner, amenant les habitants de Radiator Springs à commencer à les attaquer, donnant lieu à un combat général qui se solde par l'arrestation des criminels.

Maintenant que tous les ennemis semblent avoir été vaincus et arrêtés, Guido tente de dévisser la bombe mais sa perceuse n'est malheureusement pas compatible avec le type de boulons utilisés pour la fixer au filtre à air de Martin. Tout-à-coup, l'Américain réalise que Sir Miles Axlerod lui-même est le véhicule qui a activé l'engin ainsi que le mystérieux leader du groupe des tacots et le saboteur en chef du World Grand Prix. Martin ne partage cependant pas cette théorie avec les autres et hésite à agir, craignant encore qu'on ne le prenne pas au sérieux et rappelant à Flash qu'ils ne sont pas à Radiator Springs. Mais à sa surprise, son ami l'encourage à agir en lui disant notamment que si les gens ne le prennent pas au sérieux, c'est à eux de changer et non à lui. Une fois convaincu, Martin entraîne McQueen avec lui et utilise ses réacteurs pour voler avec la voiture de course jusqu'à Buckingham Palace pour y retrouver Axlerod et la reine d'Angleterre. Une fois là-bas, les officiers de police et les gardes du corps de la gouvernante présents tentent de les forcer à reculer. Toujours soutenu par Flash, Martin déclare à tout le monde que quelqu'un tente de saboter le World Grand Prix et qu'il sait de qui il s'agit mais alors qu'il prend un bref instant pour s'incliner respectueusement devant la reine, les véhicules voient la bombe et tout le monde se met à paniquer tandis que les gardes et les policiers sortent leurs armes, ayant visiblement l'intention de tuer Martin et Flash, qu'ils prennent probablement pour des terroristes. Heureusement, Finn et Holley arrivent à temps pour expliquer que Martin n'est pas en mesure de désamorcer la bombe et la situation amène le protagoniste à rejoindre l'avis initial de McQueen concernant le fait qu'ils ne sont pas à Radiator Springs. Cependant, celui-ci lui demande de poursuivre son explication et le dépanneur porte son accusation sur Axlerod, à la surprise de tous.

Martin et son affirmation

Martin affirmant que c'était Axlerod qui avait perdu de l'huile au Japon.

Alors qu'Axlerod tente de prendre cette accusation à la rigolade et de faire passer Martin pour un fou, l'Américain renchérit en affirmant que les boulons utilisés pour fixer sa bombe sont les mêmes que ceux aperçus sur le moteur de la photo qu'il a analysé avec Holley et Finn. Axlerod tente à nouveau de nier et Martin affirme donc que c'était Axlerod et non lui qui avait perdu de l'huile lors de la cérémonie d'ouverture au Japon. Cependant, comme il avait été dit dans le Mel Dorado Show qu'Axlerod s'était converti en voiture électrique, cela amène à penser qu'il avait menti publiquement et qu'il est resté une simple voiture consommant du carburant. Alors que la situation dégénère de plus belle, Holley rappelle qu'Axlerod est le créateur du World Grand Prix et qu'il est donc illogique qu'il ait voulu saboter sa prendre compétition mais Martin se souvient qu'il avait déclaré dans sa voix truquée, lors de la réunion des sabots de Porto Corsa, qu'il voulait prouver que l'essence alternative est mauvaise afin que tout le monde se reconvertisse au pétrole afin que son groupe et lui-même deviennent extrêmement puissants.

Alors que l'explosion de la bombe est imminente, les gardes du corps et la police évacuent la reine et tout le monde se prépare à l'explosion. Ne voulant pas mourir, Axlerod se voit contraint de désactiver la bombe vocalement, confirmant ainsi la théorie de Martin. Le milliardaire est désormais sur le point d'être arrêté et Martin ouvre son capot, révélant qu'il avait le même moteur que celui de la photo. Très fier de son ami, Flash lui annonce qu'il participera désormais à toutes ses courses, à la grande joie du protagoniste.

Cérémonie d'anoblissement

Martin lors de la cérémonie d'anoblissement.

Suite à tous ses exploits, Martin est amené à rencontrer une nouvelle fois la reine au cours d'une cérémonie, la gouvernante britannique tenant à le remercier personnellement en l'anoblissant publiquement. Enchanté de recevoir le titre de chevalier, le véhicule d'assistance présente ensuite Flash et Finn à la reine. Ensuite, Martin, Flash et leurs amis regagnent Radiator Springs où la dépanneuse raconte les récents évènements aux autres résidents ainsi qu'à des touristes. Cependant, certains véhicules ne le croient pas (surtout lorsqu'il évoque des voitures espionnes volantes) et Holley et Finn arrivent alors à ce moment-là pour le saluer, prouvant ses dires par la même occasion. Holley se présente d'ailleurs comme la petite-amie de Martin, rendant donc leur relation publique, à la surprise de certains comme Guido. Dans un même temps, McQueen se demande pourquoi il n'a pas explosé à Londres alors qu'il a consommé une grande quantité d'Allinol et il s'avère finalement que Fillmore et Sergent ont eu l'idée de remplacer le carburant à rayonnement électromagnétique par le carburant naturel de la fourgonnette.

Plus tard, un grand prix non officiel est organisé à Radiator Springs-même pour essayer de départager les concurrents puisque la course de Londres a été interrompue à cause des sabots. Martin fait parti des nombreux véhicules qui assistent et encouragent Flash lorsqu'Holley et Finn lui apprennent qu'ils doivent s'en aller à cause d'une nouvelle mission qu'on leur a confiée. La reine a personnellement demandé la participation de Martin dans cette nouvelle aventure, bien qu'il n'est pas un espion, mais celui-ci décide de décliner cette proposition, affirmant que sa place est à Radiator Springs car c'est là qu'il se sent le mieux. Holley assure alors de revenir pour leur rancard, qui n'a toujours pas eu lieu, et Finn ajoute qu'ils restent à sa disposition si jamais il a besoin d'eux. Martin demande donc à pouvoir garder les réacteurs qu'il a utilisé à Londres et il s'en sert pour rejoindre Flash en pleine course et se disputer amicalement la victoire avec lui tandis que ses amis les espions s'envolent à bord de Siddeley.

Enfin, suite à toutes ces aventures, Martin rejoint Flash pour un tour du monde, puis les deux amis rentrent à Radiator Springs.

Cars 3 Modifier

Martin assiste d'abord aux courses de la saison 2016 de la Piston Cup que Flash McQueen dispute. Cependant, le bolide est bientôt surpassé par une voiture de nouvelle génération nommée Jackson Storm et alors qu'il tente de se dépasser pour la rattraper, il perd le contrôle et fait un grave accident. Martin et les autres habitants de Radiator Springs se regroupent ensuite autour du bolide accidenté.

Quatre mois plus tard, Martin et Sally tentent de remotiver Flash pour continuer à courir car la carrière de leur ami est en jeu : s'il ne gagne pas la prochaine course, il sera remplacé par un coureur plus jeune comme Doc Hudson avant lui. Martin et les autres habitants sont ensuite présents lorsque McQueen discute avec Rusty et Dusty et lorsque le bolide repart dans Mack pour se rendre au nouveau centre de Rusteze.

Une nuit, alors que Martin chante dans son dépotoir, Flash le contacte sur son appareil (possiblement un iPad) afin d'avoir des nouvelles des habitants de Radiator Springs. McQueen décide ensuite de se confier à son meilleur ami et lui dit qu'il n'a pas progressé à l'entraînement. Martin tente de l'aider à trouver une solution mais ne sait pas comment faire. Sans vraiment le vouloir, il donne à McQueen l'idée de contacter Smokey, l'ancien mentor de Doc. Aussi, Flash le remercie.

Martin est ensuite présent à la course de Floride, tout comme ses amis. Ensemble, ils assistent Flash et son ancienne entraîneuse Cruz Ramirez, qui prend finalement la relève du bolide et remporte la course. Durant la course, Martin se confronte aussi à la voiture d'affaires Sterling, le propriétaire du centre Rusteze.

Dans le désert, prêt de Radiator Springs, Martin assiste avec enthousiaste McQueen et Cruz lors de leur course, tout comme toute la foule.

Plus tard, dans la nuit, l'iPad de Martin sonne à nouveau mais semble ensuite être brisé, à son désarroi[2].

Création et développement du personnage Modifier

Joe Ranft, le co-réalisateur et scénariste de Cars : Quatre Roues, s'était inspiré d'une vieille dépanneuse rouillée et abandonnée que l'équipe du film avait aperçu lors d'un voyage de recherche sur la route 66 pour créer le design de Martin. Le nom du personnage est quant à lui tiré d'un fan de course nommé Douglas "Mater" Keever, qui a doublé Albert Hinkey, l'un des fans de Flash McQueen, dans Cars : Quatre Roues et Cars 3. Le réalisateur John Lasseter a confié que Martin devait originellement être un camion et qu'il a finalement décidé de faire de lui une dépanneuse et de lui attribuer le nom de "Mater" en hommage à Keever. De plus, la réplique originale que Martin prononce dans Cars : Quatre Roues lorsqu'il se présente à Flash McQueen est une phrase culte de Keever[3]. Lasseter a aussi rapporté que le grand cœur et la personnalité du meilleur ami de Flash sont basés sur Joe Ranft.

Apparence physique Modifier

Le design de Martin est un mélange entre un camion International Harvester L-170 Boom de 1951 et un One Ton Wrecker combiné avec quelques pièces de Chevrolet 3800 et d'un vieux camion Dodge Truck de 1957. Comme démontré dans les flashbacks de Cars : Quatre Roues et dans certains épisodes de Cars Toons, il était originellement peint en bleu mais il arbore désormais une couleur brun rouillée (il n'a probablement jamais été repeint depuis sa jeunesse). Sur ses côtés, Martin est peint en vert foncé et porte l'inscription de son nom original, Tow Mater, ainsi que le logo et le numéro 95 de Flash McQueen lorsqu'il l'assiste au World Grand Prix dans Cars 2. Sa plaque d'immatriculation porte la plupart du temps le numéro A113, un code qui est de nos jours apparu dans presque tous les longs-métrages de Pixar. Cependant, l'immatriculation a différé à de rares occasions dans la franchise. En effet, dans le premier épisode de Cars Toons, Martin à la rescousse, nous pouvons lire RSQ M8R (ce qui signifie "Rescue Mater", le titre original de l'épisode) tandis qu'il a l'apparence d'un camion de pompier. Ensuite, dans l'épisode suivant, Martin le grand, le personnage est immatriculé M8R GR8R (en référence à "Mater the Greater", là encore le titre original de l'épisode) dans son look de cascadeur. Enfin, dans Cars 2, lorsqu'il a l'apparence d'Ivan, la plaque d'immatriculation de Martin est codée PN 217-63. Comme toutes dépanneuses, Martin a aussi une remorque et un crochet de remorquage. Il est aussi remarquable pour avoir de grandes dents de lait tordues et des yeux de couleur noisette.

Personnalité Modifier

"Espion ou pas, vous êtes le type le plus malin et le plus honnête qu'on puisse trouver."
― Finn McMissile à Martin[src]

Martin est un personnage tout-à-fait sympathique, amical, aimant, chaleureux, bienveillant et altruiste qui est véritablement loyal envers n'importe quel véhicule, même s'il vient de le rencontrer. Ce trait est démontré particulièrement dans Cars 2 où le dépanneur a conservé sa fidelité envers Flash McQueen même après s'être fait brutalement sermonné par ce dernier (il lui a laissé des lettres dans sa chambre d'hôtel et s'est toujours montré prêt à le protéger de leurs ennemis tout en se montrant horriblement confus et triste et en se sentant responsable s'il devait lui arriver malheur comme en témoigne la scène dans Big Bentley). De plus, Martin a tout de suite accepté d'accompagner Finn et Holley dans leur mission, bien qu'il leur a plusieurs fois répété qu'il n'était pas un espion. Cependant, sa loyauté envers le duo d'agents secrets britanniques peut peut-être être expliquée par son attirance envers Holley qui entraînait un possible objectif de lui plaire et de l'impressionner tout en continuant de la voir. Une autre motivation probable est le rêve de Martin de devenir un espion, une ambition qu'il a plus ou moins réalisée en participant à cette mission et en exposant le complot de l'infâme Miles Axlerod. Néanmoins, Martin reste quelqu'un de toujours prêt à aider les autres, une qualité vraisemblablement issue de sa profession de dépanneur. Il se montre ainsi prêt et même enthousiaste à remorquer n'importe quel véhicule, y compris si celui-ci tombe souvent en panne et est rouillé (comme Otis) où s'il lui doit l'emmener sur une très longue distance (dans l'épisode de Cars Toons Tokyo Martin, il a dépanné une voiture nommée Ito-San jusqu'à Tokyo, bien que comme toutes les histoires que Martin raconte dans cette série, la véracité de celle-ci est encore à prouver). Martin est aussi un véhicule souvent jovial et enjoué, à tel point que son comportement est parfois semblable à celui d'un enfant. Notamment, il apprécie beaucoup les bruits des flatulences, si bien qu'il aime embêter les tracteurs vivant dans le champ à l'extérieur de Radiator Springs et d'autres véhicules émettant des sons similaires comme l'imposante et gigantesque benne à ordure Colossus XXL qu'il renverse avec Flash au début de Cars 2. À cela, il convient de noter que Martin ne ressent aucune haine envers les tracteurs ou d'autres véhicules similaires et qu'il les embête uniquement par amusement. Bien entendu, tous les personnages n'apprécient pas ses blagues et ses escapades dans les champs des tracteurs et Frank est un parfait exemple d'antagoniste à Martin dans ces situations puisqu'il le poursuit avec ses alliés jusqu'à ce qu'il quitte le champ. Cependant, tout porte à croire que le meilleur ami de McQueen est amusé de plus belle par l'intervention de la moissonneuse batteuse et qu'il n'a aucune conscience du danger qu'il représente puisqu'il rigole encore plus lors des poursuites l'opposant à lui. Il arrive aussi parfois que Martin soit inconscient du danger qu'il court à cause d'une autre émotion qui le submerge puisqu'à la toute fin de Martin et la lumière fantôme, il était face à l'abominable Banshee mais avait tellement peur de se retrouver face au camion géant qu'il n'a pas eu conscience qu'il l'avait en réalité derrière lui et est donc parti en lui laissant la lumière fantôme, le laissant perplexe. De plus, dans Cars 2, Martin était si ravi d'être en contact avec Holley par radio et d'assister Finn en train de combattre les sabots qu'il n'a pas réalisé que l'agent secret se battait vraiment et qu'il n'était lui-même pas en sécurité.

Enfin, compte tenu de son euphorie infantile, Martin aime aussi faire d'autres styles de blagues (même lors de situations que la plupart des gens jugeraient inappropriées comme lors de la cérémonie du procès pénal de Flash dans Cars : Quatre Roues où il a prétendu face à Flash que Sally Carrera était sa fiancée, ce qui était bien entendu faux). De plus, même après avoir admis qu'il plaisantait, l'Américain a ajouté que l'avocate était folle de son corps.

Par ailleurs, de nombreux fans ont constaté que la personnalité de Martin ressemble beaucoup à celles de personnes atteintes d'autisme (en particulier, du syndrome d'Asperger ou du TSA (Trouble du spectre autistique)). En effet, tout comme elles, le dépanneur présente une maladresse à s'intégrer socialement et est retardé dans la maturité sociale. Ainsi, Martin ne s'est jamais montré très proche des habitants de Radiator Springs individuellement et ne semblait pas avoir d'amis intimes avant d'avoir croisé la route de Flash McQueen, comme le laisse supposer le fait qu'il le considérait comme son meilleur ami quelques jours seulement après l'avoir rencontré pour la première fois. D'un autre côté, Martin était souvent incapable d'analyser et d'interpréter correctement une situation sociale et n'était pas non plus conscient de la manière dont son entourage le percevait, comme Larry The Cable Guy, son interprète original, l'a lui-même mentionné. Cela est démontré notamment dans Cars 2 où Martin ne s'était d'abord pas rendu compte qu'il était envahissant pour Flash lorsqu'il avait participé à diverses activités avec lui mais aussi lorsqu'il s'était invité au Wheel Weel Motel en tant que serveur pour être auprès de Sally et de McQueen lui-même. Ensuite, lorsqu'Holley et lui ont proposé de se donner rendez-vous aux paddocks pour la mission, il a spéculé à cause de Luigi qu'il s'agissait d'un rancard et considèrait donc la jeune espionne comme sa petite-amie pour le reste du film (l'ayant donc gênée à plusieurs reprises en raison de cela) avant qu'Holley elle-même n'officialise leur relation en public à la fin du long-métrage. En raison de ce défaut, Martin est donc incapable de percevoir le sarcasme.

De plus, tout comme les autistes, Martin semble avoir des centres d'intérêt assez restreints. L'un d'eux est les véhicules eux-mêmes puisqu'en raison de son statut de dépanneur, le protagoniste posssède des connaissances encyclopédiques sur tous types de véhicules mais aussi sur des pièces de voitures, des moteurs ou des techniques de réparation et de remorquage. Notamment, il a été en mesure d'analyser correctement le moteur de Miles Axlerod tel que montré sur la photo prise par Rod Redline et d'identifier des pièces rares également présentes sur l'image, un détail auquel même Finn McMissile a admis avoir passé à côté, ce qui assez étonnant compte tenu de ses ressources d'espion. Cette capacité de Martin a permis au trio de poursuivre son enquête à Paris, puis d'exposer le complot d'Axlerod aux autorités à Londres, conduisant à l'arrestation du sabot et à la mise en échec de ses plans. Malgré cela, la dépanneuse reste souvent assez faible d'esprit au point d'avoir l'air stupide. De plus, contrairement à Flash McQueen lui-même, qui était plutôt arrogant et macho, Martin est quelqu'un de très innocent et sensible puisque comme démontré dans le teaser de Cars : Quatre Roues, il ne peut s'empêcher d'être triste après avoir tué accidentellement un bébé bourdon.

En conclusion, Martin est loin d'être le véhicule le plus astucieux de l'univers de Cars mais cela est largement compensé par son grand cœur, sa sympathie, son côté humoristique et ses multiples capacités.

Capacités et équipement Modifier

Martin possède diverses capacités. Tout d'abord, les jeux-vidéos dérivés de la franchise Cars le décrivent comme un personnage pouvant atteindre une vitesse moyenne. Apparemment, il dispose d'un moteur V-8 avec un carburateur double-corps et est capable d'aller de 0 à 60 km en 10 secondes et d'atteindre une vitesse maximale de 90 miles (soit environ 150 km). Cependant, comme démontré dans des épisodes de Cars Toons comme Martin le Grand ou Tokyo Martin, Martin peut atteindre des vitesses bien plus supérieures si son design (et par conséquent son moteur) est modifié, si bien qu'il peut dans ces cas-là être en mesure de rivaliser avec des voitures de sport comme le chef de gang japonais Kabuto qu'il défie justement à une course dans Tokyo Martin. Dans ce même épisode, le protagoniste a aussi appris à faire des dérapages.

Martin est également distingué dans son univers pour être un champion incontesté de la conduite en marche arrière, une capacité qu'il a démontré à maintes reprises dans la franchise, que ce soit dans les longs-métrages ou les épisodes de Cars Toons. Il s'est même auto-proclamé "meilleur en marche-arrière" face à McQueen et a été qualifié par le commentateur Darrell Cartrip de "champion du monde de la marche-arrière" lorsqu'il tentait de s'éloigner de Flash à cause de la bombe implantée dans son filtre à air.

Par ailleurs, Martin est également spécialisé dans d'autres domaines comme le remorquage et sa mission aux côtés de Finn McMissile et Holley Shiftwell lui a visiblement permis de maîtriser des techniques de combat puisqu'il a été capable de repousser Ivan et plusieurs sabots lors de l'affrontement à Londres. C'est aussi un véhicule très intelligent qui a pu aider plusieurs fois Finn et Holley lors de leur mission et a même été celui qui a identifié Miles Axlerod comme le leader des tacots et qui a exposé son complot. Dans l'épisode de Cars Toons Martin détectivé privé, le personnage est aussi représenté comme un enquêteur qualifié qui a su percer le mystère d'un réseau de contrebande de pneus dirigé par le puissant Big D et a même permis l'arrestation de ce dernier par la police (étrangement dirigée par Flash McQueen).

Dans Cars 2, Martin a obtenu tout un arsenal d'espion lors de sa mission avec Finn et Holley. Tout cet équipement pouvait être activé vocalement grâce à un système à reconnaissance vocale intégré par Holley dans son gyrophare. Cependant, Martin semble avoir été contraint de se débarrasser de tous ces gadgets une fois la mission terminée, bien qu'à sa demande, il a pu garder deux réacteurs implantés dans sa remorque. Ci-dessous, la liste de ces gadgets.

  • Mitrailleuses: Des deux côtés de Martin se trouvent des mitrailleuses déployables si le dépanneur prononce le mot "saperlipopette". Elles servent bien entendu à tirer sur les ennemis de son propriétaire, bien que dans Cars 2, il ne tue personne avec. Martin les a cependant toujours activées par hasard, d'abord après avoir été exposé aux sabots lors de la réunion de Porto Corsa, puis pour trancher les liens qui le retenaient dans Big Bentley. Cependant, étant donné que Grem et Acer avaient retiré ses munitions par précaution, il ne se servait que des canons à ce moment-là.
Réacteurs de Martin

Les réacteurs de Martin.

  • Réacteurs : Un autre gadget régulièrement utilisé par Martin au cours de sa mission sont les deux réacteurs implantés dans sa remorque. Comme tous réacteurs, ils permettent au véhicule d'atteindre des vitesses plus élevées lorsqu'il roule. Ils s'étaient activé par hasard lorsque Martin avait dit à son ordinateur qu'il devait s'éloigner de McQueen (alors accroché à son crochet lorsqu'il avait la bombe). Ensuite, Martin les utilise une nouvelle fois avec Flash pour rejoindre Axlerod et la reine, peu avant d'exposer son complot. Comme mentionné précédemment, il a plus tard demandé à Finn et à Holley de les garder une fois leur mission terminée et les a utilisé une dernière fois pour rivaliser avec Flash lors du Grand Prix non officiel de Radiator Springs.
  • Parachute : Martin dispose aussi d'un parachute de couleur orange qui lui permet de planer dans les airs. Comme les mitrailleuses et les réacteurs, l'Américain l'a déployé par hasard pour fuir les sabots lors de la réunion. Tout en volant, il s'est accroché à un bateau pour aller plus vite et se rediriger vers les lieux de la course mais s'est finalement décroché par accident et a atterri dans un stand d'accessoires de Francesco Bernoulli. Martin l'utilise à nouveau avec Flash tout en se servant des réacteurs pour rejoindre Axlerod et la reine à Londres.
  • Déguisements holographiques : L'ordinateur de Martin lui permet également de prendre l'apparence de n'importe quel véhicule qu'il souhaite. Il s'en sert d'abord en testant cette fonction à bord de Stephenson, puis pour prendre l'apparence d'Ivan lors de la réunion des tacots et enfin, il le réactive par erreur lorsque les tacots projettent de neutraliser McQueen, exposant son identité aux méchants.
Informations d'Alexander

Martin affichant les informations d'Alexander Hugo.

  • Affichage d'informations : Il s'agit d'un système implanté dans les yeux de Martin qui lui permet d'identifier des criminels comme il le fait en tant qu'Ivan lorsqu'il remorque Victor Hugo à travers le casino où a lieu la réunion des tacots. C'est un système invisible puisque personne ne peut le voir depuis l'extérieur de Martin.

Galerie Modifier

Cars : Quatre Roues Modifier

Cars 2 Modifier

Cars 3 Modifier

Figurines Modifier

Anecdotes Modifier

  • Dans Cars 2, Martin et Ivan sont les deux seuls personnages à être des dépanneuses.
  • D'après le passeport de Martin brièvement montré dans le générique de fin de Cars 2, il est né le 12 janvier 1957[1], ce qui signifie qu'il est venu au monde à la même date que John Lasseter.
  • La nature affectueuse de Martin est comparable à celle d'un chien domestique.
  • Comme indiqué sur le ballon bleu qu'il porte dans une des premières scènes de Cars 2, le parc aquatique préféré de Martin est le Kersploosh Mountain.
  • Comme démontré dans le Cars Toons Martin remonte le temps, il pleure toujours lors des mariages. Cela est probablement dû à sa personnalité sensible et émotionnelle.
  • Toujours dans le générique de fin de Cars 2, on apprend que Martin a été fait chevalier le mardi 15 juillet 2011[4]. Cependant, dans la vie réelle, le 15 juillet 2011 était un vendredi et non un mardi.
  • De plus, nous savons que Martin est américain et dans la vie réelle, seuls les Britanniques peuvent recevoir le titre de chevalier. Néanmoins, les personnes qui ne sont pas britanniques peuvent malgré tout être nommées chevaliers honoraires mais ne peuvent pas être appelées "Sir" comme Martin.
  • Dans Cars 2, lorsque Martin est malmené par le bidet chauffant, il reçoit de l'eau froide dans sa carroserrie, ce qui pourrait être l'équivalent pour les humains de se faire gicler à l'entrejambe.
  • Une théorie non prouvée déclare que les parents biologiques de Martin ne sont autres que Lizzie et Stanley. Plusieurs arguments sont utilisés pour avancer celle-ci comme le fait que Martin a des dents de lait semblables à celle de Stanley, qu'il a une nature bienveillante comme Stanley et Lizzie et qu'il a un en version originale un mélange de l'accent sud-américain de Stanley et de la voix de Lizzie.

Références Modifier

  1. 1,0 et 1,1 Cars 2 (2011) : Générique de fin (à 1 h 44 min 02 sec).
  2. Cars 3 (2017) : Scène post-générique (à 1 h 41 min 12 sec).
  3. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&tl=fr&u=https%3A%2F%2Few.com%2Farticle%2F2006%2F06%2F19%2Fcars-man-who-inspired-mater%2F
  4. Cars 2 (2011) : Générique de fin (à 1 h 41 min 39 sec).
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .